dimanche 27 avril 2014

FU Folandes Fantasy (Friponnes RPG)

Edition du 2/08/2015 : Pour trouver les versions les plus récentes du jeu, rendez-vous sur cette page. Les liens ci-dessous sont morts... (oui, c'est très triste)

Je pensais avoir trouvé le nirvana rolistique avec Fate (qui reste un très très bon jeu, ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit), c'était avant de découvrir FU de Nathan Russel.



A la base, FU est un jeu où vos personnages sont définis uniquement par des aspects.Si on applique les règles de base, un personnage ressemble à cela :

Nom : Néalanne
Concept : Friponne au grand coeur
Corps : Canon !
Esprit : Retors
Compétence : Magie de l'esprit
Equipement : Robes sexy

En deux mots, on le crée en 3 minutes pour peu qu'on soit bien réveillé et l'esprit vif (le poil luisant est une option non indispensable).

Bon, c'était pas mal, mais un peu court et ça ne me suffisait pas. J'ai donc travaillé un peu sur le sujet, discuté avec des joueurs, testé, écrit, re-testé, réécrit et  re-re-testé (et ça va sans doute continuer)

Aujourd'hui, le même personnage donnerait cela :

Néalanne, Friponne libreterranne
Physique Résistant et Canon, Esprit Retors
Magie

  • Magie des esprits 
  • Pluies et vents

Compétences

  • Jouer la comédie
  • Séduire et Minauder
  • Maîtrise parfaite du Borênan

Equipement : Potion de lubricité (5 doses)

En amour, je suis sensuelle, portée sur les dames et les messieurs avec une préférence pour ces derniers

Je suis Edrulaine pour sauver Libreterre et par haine des Verougues.

Aspects libres :

  • Totalement incapable de résister à un mec/une fille sincèrement amoureux/se de moi (-)
  • Tous les mecs (ou presque) se retournent sur moi
  • Les Verougues ont massacré tous les miens


On est passé de 3 à 15 minutes de creation (30 les jours où on ne dispose pas des options énoncées plus haut), mais on a un personnage qui a vraiment de la gueule et une histoire.

La résolution de toutes les situations se fait en résumant la situation sous la forme d'une question à laquelle on peut répondre par oui et non ("Est-ce que réussis à toucher mon adversaire ?", "Est-ce que je crochette la serrure", "Est-ce que réussis à séduire le garde ?", etc...) jetant un ou plusieurs D6 et en gardant le meilleur -ou le plus mauvais selon les cas- et en lisant le résultat sur la table qui suit :

6 : Oui, et… (Réussite avec un bonus)
5 : Oui (Réussite simple)
4 : Oui, mais…(Réussite avec un souci)
3 : Non, mais…(Echec mais création d'une situation favorable)
2 : Non (Echec)
1 : Non, et… (Echec avec un souci en plus). 

Les joueurs peuvent infléchir le cours de la partie en dépendant des points FU (qu'ils gagnent au gré du MJ : en général, lorsqu'ils font avancer la partie par leurs trouvailles ou s'esclaffer toute la table)

Exemples :
Joueur : Je veux m'emparer de la clé du géolier.
MJ : Comme tu as une compétence "détrousseur" et que le garde a une condition "les yeux dans le décolleté de la dame", tu as deux dés de bonus. Jette 3 dés. Quel est ton meilleur résultat ?
Joueur : 6 ! Waouh !
MJ : C'est une réussite "Oui, et ..." Donc tu arrives à prendre sa clé et, en plus ?
Joueur : Heu... Un papier sur lequel il est écrit le mot de passe ?
MJ : Banco !

MJ : Bon, ton ami, touché par les gardes, est blessé. 
Joueur : Je frappe à la première porte. Et je grille un point FU pour que la maison soit habitée par un médecin altruiste.
MJ : OK

Evidemment, comme plein de points de règles sont laissés dans l'ombre, cela implique une grande part d'arbitraire du MJ. Autrement dit, ce n'est clairement pas un système pour ceux qui aiment les choses précises et très carrées, mais c'est un système qui s'oublie complètement. Et ça, c'est du pur bonheur.

Voici donc Fu Folandes Fantasy, sous la forme d'un petit livret A5 de 28 pages : 14 pour décrire les Folandes, 14 pour le système (dont 10 pour créer un personnage en étant tenu par la main et guidé). 


Pour les gens de bon goût qui auraient envie de voir concrètement à quoi ressemble la chose, je propose une partie par Google Hangout le vendredi 16 mai, de 20h30 à 23/24h environ, qui sera sans doute suivie d'une seconde session en fonction de la disponibilité des uns et des autres. On s'inscrit ici (un compte Google + est nécessaire)

Et, vu que je ne suis pas un ingrat, je veux remercier :
  • Golgorosh pour m’avoir généreusement permis de lui emprunter les règles de son hack Dying Earth pour FU (Golgo, message personnel : je crois que je vais venir aux prouessses)
  • Mes joueurs de mes tablées virtuelles et réelles pour être une source d’encouragements, de réflexions, de bonne humeur et de merveilleux moments, avec une mention particulière pour Didier "Dichim Zoug" Gazoufer, fan infatigable, présent, actif et ponctuel.
  • Doc Dandy pour son qualificatif de « merveilleux et coquin » sur les Folandes
  • John Grümph, pour plein de raisons…
  • Horacio "Lost In Brittany" Gonzalez pour avoir créé le logo du jeu
  • Nathan Russel d’avoir créé FU et nous permettre d’utiliser son travail

samedi 12 avril 2014

Romance de Mars et Mon oncle Benjamin

Deux initiatives intéressantes de deux dessinateurs que j'aime beaucoup, intéressantes tant par l'oeuvre publiée et le mode de diffusion.


La première, Romance de Mars, est l'oeuvre de Bruno Bellamy : une BD en noir et blanc avec plein de bellaminettes forcément dévêtues, avec un ton résolument optimiste et tendre. Je retrouve dans la Mars décrite par Bruno beaucoup de points communs avec Libreterre : Végetarisme, absence d'argent et de cupidité, impudeur, société auto-organisée. Je serais mauvaise langue, je dirais presque qu'il a copié, tiens. Et même si c'était le cas, il a eu bien raison car il nous a conocté quelque chose de frais et de très plaisant à lire.
BB diffuse cette BD en auto-édition, ce en quoi il a bien raison, et vous pouvez la commander ici au prix parfaitement raisonnable de 12 € (+ les frais de port)

La seconde, Mon oncle Benjamin, est écrite par Fred Boot, l'auteur du génial Spécial Origines dans lequel il évoquait avec beaucoup d'humour et de tendresse sa passion pour les comics. Pas les trucs immondes, violents et criards produits à la chaine d'aujourd'hui, mais les bon vieux Strange et Spécial Strange qui ont bercé mon adolescence. Fred diffuse sa nouvelle BD gratuitement et vous propose, à partid d'1 $ (0.72 ou 0.73 € selon le taux de change) par mois, de devenir un mécène de son oeuvre par le biais du site Patreon.
Pour en revenir à Mon oncle Banjamin, vous pouvez la lire sur le blog de Fred Boot. C'est drôle et joyeusement déjanté, il serait dommage de se priver de cette lecture.


Deux auteurs indépendants qui s'affranchissent des éditeurs, recherchent de nouveaux modèles économiques qui se passent des intermédiaires habituels, et proposent des oeuvres originales et qui donnent la pêche.

Je ne pouvais que très modestement les soutenir et les encourager à persister dans cette voie !